Gastro-entérite que faire : les causes derrière la maladie qui vous cloue au lit

AccueilSantéMaladiesGastro-entérite que faire : les causes derrière la maladie qui vous cloue...

Vous ressentez depuis quelques heures une fatigue extrême, des nausées, de la fièvre en plus d’une diarrhée plus ou moins intense? Vous avez probablement été contaminés par un agent pathogène et souffrez d’une gastro-entérite, cette maladie contagieuse si fréquente qu’elle en est devenue mythique et fait l’objet de caricatures dans le cinéma et les oeuvres satiriques en général.

La gastro est le nom familier par lequel est désignée l’inflammation intestinale épidémique qui évolue suite à l’introduction d’un élément viral ou bactérien engendrant une infection des muqueuses de l’estomac et des intestins. Les effets de cette atteinte peuvent se manifester  pendant une période d’une semaine, durée au-delà de laquelle la maladie devient inquiétante.

Reconnaître une gastro, la diagnostiquer et la traiter sont des affaires relativement simples, la complication repose surtout sur l’aspect contagieux de cette maladie qui nécessite donc une prise en charge immédiate et une consultation médicale dès l’apparition des premiers symptômes.

Comment reconnait-on une gastro-entérite ?

La gastro-entérite présente des symptômes typiques et assez faciles à reconnaître, de ce fait elle est aisément diagnosticable. Une personne atteinte de gastro présente plusieurs des symptômes suivants :

  • Une grande fatigue se manifestant par une incapacité à mouvoir ses membres, une lourdeur insoutenable et de la pâleur.
  • De la fièvre qui pousse le malade à rester alité.
  • Des nausées et des vomissements.
  • Des douleurs d’intensité variable au niveau de l’abdomen et de l’estomac.

Il est possible cependant que la personne atteinte ne manifeste pas tous ces symptômes à la fois.

La gastro-entérite se développe durant plusieurs jours et son temps d’incubation est fonction du type de l’élément pathogène l’ayant provoqué. En effet, le temps d’incubation désigne la période nécessaire à l’agent pathogène pour proliférer à l’intérieur de l’estomac et provoquer l’infection de la muqueuse avant que n’apparaissent les premiers symptômes. En cas d’infection par des bactéries, cela peut prendre d’une à quelques heures tandis que le processus se fait plus lent lorsque l’infection se fait par le biais d’un virus, allant jusqu’à 72h avant l’apparition des symptômes évocateurs.

Si les vomissements, fatigue, fièvre et diarrhées persistent au-delà de la période d’une semaine, cela peut pousser le médecin traitant à rechercher d’autres facteurs susceptibles d’être en cause de l’aggravation de l’état du malade.

Dans ce cas là, prise de sang et coproculture sont exigées afin de mettre le doigt sur une éventuelle infection plus généralisée.

Qu’est-ce qui peut causer une gastro-entérite ?

A l’état physiologique, l’acidité de l’estomac, l’aspect de la flore intestinale en plus du système immunitaire local s’occupent de sécuriser le tube digestif de toute sorte d’invasion ou d’attaque externe, seulement il arrive que cette défense là s’affaiblisse et que s’introduise par conséquent un élément pathogène responsable de la perturbation des mécanismes d’absorption et de sécrétion et qui induisent des diarrhées douloureuses et fort désagréables.

Le mécanisme est simple, la sécrétion de toxines par les bactéries telles que E.coli, les staphylocoques ou encore la vibrio cholerae provoque la mise en contact de ces substances avec les cellules intestinales qui subissent une modification dans le processus d’échange se déroulant habituellement entre le milieu cellulaire et le milieu extracellulaire, les minéraux empêchés d’accéder à l’intérieur des cellules intestinales induisent la fuite d’eau par phénomène d’osmos et c’est ainsi que se produit la diarrhée sécrétoire. La déshydratation devient dans ce cas un risque important.

Les virus, les bactéries telles que la Salmonelle, E.coli entéro-invasif ou encore les parasites de type Parvum sont quant à eux responsables du développement de ce que l’on appelle les diarrhées invasives, car la flore intestinale est suite à leur présence non seulement perturbée dans ses fonctions mais aussi détruite partiellement, c’est pour cela que les selles manifestent dans ce cas là une présence sanguine.

Que faire en cas de gastro-entérite ?

Généralement, le corps humain est assez bien équipé pour résister à des dysfonctionnements tels que la gastro-entérite, de ce fait, il est tout à fait possible d’en guérir sans recourir à aucun traitement médicamenteux.

Par contre, il est possible de se voir prescrire des médicaments dans le but de soulager les symptômes quelquefois contraignants de la gastro, parmi ces médicaments l’on cite :

  • Les ralentisseurs de transit, déconseillés en cas de diarrhées invasives ou d’inflammation intestinale chronique comme c’est le cas dans le cadre de la maladie de Crohn.
  • Les protecteurs intestinaux qui ont pour but d’agir au niveau de l’intestin afin de soutenir le système immunitaire du corps dans sa mission d’élimination du germe.
  • Les antidiarrhéiques et les antiémétiques utilisées pour atténuer l’intensité des nausées et de la diarrhée.

Il est toutefois important d’accorder son alimentation et son hygiène de vie de façon à aider le corps à mieux résister à l’infection. Dans cette optique là, il est conseillé de:

  • Se nourrir même si l’envie n’y est pas, et cela en fractionnant ses repas et en privilégiant les aliments cuits tels que le riz, les pâtes et autres féculents. Les carottes cuites, la viande et le poisson sont également conseillés.
  • Se réhydrater convenablement.
  • Eviter les fruits frais et les légumes verts et opter pour des compotes de pomme et de banane.
  • Eviter de manger gras.

Comment prévenir la gastro à l’avenir ?

Les mesures de prévention s’appuient surtout sur l’adoption d’une routine d’hygiène convenable. En effet, il est recommandé de :

  • Se laver les mains aussi fréquemment que possible surtout après un contact avec des surfaces publiques telles que les poignées des portes ou les boutons des machines à café.
  • Bien laver ses fruits et légumes.
  • Désinfecter les toilettes aussi souvent que possible.
  • Rester à distance des personnes infectées.

Migraine que faire : comment faire pour s’en débarrasser

Vous avez souvent mal à la tête après avoir...

Cystite que faire : comment éviter la cystite

Appelée une cystite dans le jargon médical, cette dernière...

Comment soigner une gorge irritée : comment soigner les douleurs de gorge ?

Pendant la période de froid, nous sommes tous confrontés...

Rétention d’eau que faire : comment en finir avec le gonflement

Qui n’a jamais entendu parler des problèmes de rétention...

Abcès dentaire que faire : la douleur est insupportable ?

Vous n’arrivez plus à dormir la nuit ? La douleur...

Comment soigner une otite : nos conseils

Parmi toutes les maladies qui peuvent atteindre la sphère...

Chute de tension que faire : tout ce qu’il faut savoir

La chute de tension n’est autre que la baisse...

Comment soigner un orgelet : conseils et astuces

Il n’est pas bien rare qu'on soit sujet à...

Comment soigner une ampoule : conseils et soins

Vous êtes un fervent passionné de la randonnée et...

Schizophrénie que faire : quelles en sont les causes ?

La schizophrénie est un trouble mental grave, qui survient...

Ulcère variqueux que faire : comment apparaît-il ?

L’ulcère variqueux est une lésion chronique de la peau...

Comment soigner un panaris : remèdes et soins naturels

Il arrive parfois qu'une bactérie se faufile au sein...

Infection urinaire : Le guide de A à Z pour tout comprendre

Vous avez l’impression de souffrir d’une infection urinaire ?...

Comment guérir la toux : les remèdes de grand-mère

La toux est un phénomène qui se produit lorsque...

Comment guérir la grippe : nos conseils santé

Ah l'été est fini, adieu plage et soleil, l'automne...

Comment soigner une tendinite : nos conseils

Dans la vie de tous les jours, nous sommes...

Crise cardiaque que faire : les gestes de premier secours

En réalité, la « crise cardiaque » est le...