Comment écrire un poème : l’art des mots

ecrire poeme

D’Aragon à Blake William, de Baudelaire à Shakespeare ou de Rimbaud à Corneille, les mots ont fait des miracles. Chaque mot, chaque phrase, chaque poème à son pesant d’or, et bien des hommes l’ont compris au fil des siècles. Ils ont su jouer avec les mots, mais aussi en faire des armes, des boucliers ou de l’art selon leurs envies, ou les situations.

La poésie est une source inépuisable d’inspiration. Beaucoup pensent le contraire, qu’il faut de l’inspiration pour faire de la poésie. Mais qu’est-ce donc que l’inspiration, si ce n’est la poésie de la vie ? Tout le monde peut apprécier un poème et tout le monde peut en écrire. D’ailleurs, Shakespeare le dit assez poétiquement : « La poésie est cette musique que tout homme porte en soi ».

Nous portons tous cette musique, nous avons tous cette capacité de faire des poèmes. Mais pour les extérioriser, il faut savoir par où commencer et quelles règles suivre, s’il y en a. Il est aussi nécessaire de savoir jusqu’où vont vos capacités. De nombreuses personnes ont cette capacité innée d’utiliser les mots pour en faire quelque chose de merveilleux, d’autres ont besoin de s’exercer avant de pouvoir réaliser le poème parfait et quand ils y arrivent, on ne les arrête plus.

Quels sont les types de poèmes ?

Beaucoup ne connaissent que la forme classique des poèmes et crient qu’il n’y a qu’elle qui soit admise. Néanmoins, cela n’est pas tout à fait juste. En littérature, plusieurs types de poèmes sont admis :

  • Les poèmes classiques
  • Les poèmes à forme fixe
  • Les poèmes libres
  • La poésie en acrostiche

Par quoi est composé un poème classique ?

Si vous souhaitez un jour composer un poème classique en suivant les règles de l’art, il faudra d’abord comprendre comment est fait un poème et par quoi il est composé. Voici des explications pour vous aider :

  • Le vers ou mètre compose le poème. Il commence toujours par une majuscule et se termine par une rime. Dans un vers, il faut faire attention aux diérèses, synérèses, césures, ou encore aux enjambements et aux rejets. Ce sont des notions à connaître pour pouvoir décortiquer un poème ou encore en faire un.
  • Les rimes sont les répétitions d’une syllabe avec au moins une voyelle commune à la fin de deux vers minimums. Les rimes ont leurs propres règles en poésie, il faut donc toutes les connaître si vous voulez faire un poème dans les règles de l’art. Il y a aussi différentes dispositions de rimes : les rimes plates, croisées, embrassées ou encore les rimes libres.
  • Pour les vers aussi, il existe plusieurs types. Les plus utilisés et les plus connus sont les hexasyllabes, les octosyllabes, décamètres ou encore les tétramètres plus connus sous le nom d’Alexandrins. Il existe aussi les vers libres qui diffèrent des autres types par leur pseudo-anarchie : en effet, plusieurs types de vers sont utilisés, mais les rimes et les lois de chaque vers doivent être respectées.
  • Pour faire un poème, il faut que les vers soient organisés en groupes, c’est ce que l’on appelle une strophe ou stance. La strophe peut être composée de deux ou de plusieurs vers (la limite étant 12, bien que cette règle ait été transgressée quelques rares fois par De Ronsard, par exemple).

Il faut savoir qu’il existe aussi des « formes fixes » qui ont été inventées par quelques poètes. Ce sont des poèmes avec un certain type de strophes ou encore des rimes particulières. Les ballades et les sonnets en font partie.

Nos conseils si vous écrivez un poème pour la première fois

  • Il faut tout d’abord choisir le genre de poème que vous voulez faire : classique, libre, en prose ou encore un mélange.
  • Apprenez les règles de base de l’écriture d’un poème et avant toute chose, apprenez à compter les syllabes pour pouvoir faire vos vers.
  • Avant de commencer un poème, trouvez un thème puis désignez votre champ lexical en choisissant des mots simples, harmonieux et mélodieux.
  • Usez de figures de style, de comparaisons, d’images, mais sans trop en faire. Il ne faut pas user de termes difficiles ou de figures de style trop compliquées du premier coup, vous risqueriez de faire un texte lourd au lieu d’un poème léger et harmonieux.
  • Faites confiance à votre inspiration. Laissez-là venir à sa guise et boostez là en écrivant ce qui vous passe par la tête plus souvent.
  • Les sentiments sont la base de tous les plus beaux poèmes, il faut donc les laisser s’exprimer ouvertement. L’inspiration viendra de vous même, de vos sentiments, de ce que vous ressentez. N’ayez pas peur de faire sortir ce côté fragile et délicat, c’est lui qui fera de vos poèmes des merveilles.

Jean Deluc

Voyages et mécanique sont mes passions. Parlons grosses mécaniques, huile de moteur et cylindres, ensemble ! Mais aussi de bricolage, de jardinage et de divers sujets.

Laisser une réponse

*

*