Abcès dentaire que faire : la douleur est insupportable ?

AccueilSantéMaladiesAbcès dentaire que faire : la douleur est insupportable ?

Vous n’arrivez plus à dormir la nuit ? La douleur est si intense que ne pouvez ni parler ni manger ? Le gonflement facial vous gêne ? Ce n’est pas la peine de paniquer, si c’est un abcès dentaire, vous allez voir que ça peut facilement guérir et que vous retrouverez votre santé en bonne et due forme.

Lorsqu’on entend le mot « abcès », une peur terrible nous prend. On pense tout de suite au dentiste, à l’odeur du cabinet dentaire et au son des instruments qu’il utilise. Ne vous inquiétez pas, nous sommes tous pareils. Nous allons savoir dans cet article comment reconnaître un abcès dentaire et surtout, comment le traiter, mais aussi ce qu’il faut éviter. Vous allez ainsi mieux connaître votre état et calmer votre angoisse, qui risque d’aggraver la situation !

L’abcès dentaire est une évolution de l’inflammation du parenchyme pulpaire, communément appelé «la pulpe ». Et si on parle d’abcès, c’est que l’on est dans la forme infectieuse et non inflammatoire pure. Cette pathologie résulte de l’évolution de l’infection bactérienne vers les tissus apicaux qui entourent la dent dans sa portion terminale (celle qu’on ne voit pas et qui est cachée par la gencive). À ce stade, la pulpe est nécrosée, puisque les bactéries se sont nourris du tissu pulpaire jusqu’à sa disparition totale. La dent est donc mortifiée, et ce n’est pas elle qui vous fait mal, mais bien les tissus qui l’avoisinent et qui sont à leur tour infectés (sauf dans le cas ou les bactéries remontent vers la pulpe nécrosée en provoquant une nouvelle infection appelée la gangrène, qui peut parfois accompagner l’abcès dentaire).

Comment savoir si on a réellement un abcès dentaire ?

  • Souvent confondu avec la rage dentaire, l’abcès est difficilement reconnu par le concerné. Un élément principal permet de faire la différence : la présence de pus en regard de la dent, non au niveau du bord gingival. Dans ce cas, il se peut que ce soit simplement une gingivite ou un abcès parodontal (ce dernier peut survenir sans atteinte dentaire).
  • Si vous avez des douleurs spontanées, qui surviennent toutes seules sans manger ni parler, si elles sont intenses, violentes et continues, si elles apparaissent de nuit comme de jour, et si elles sont irradiantes vers les dents adjacentes.
  • L’abcès dentaire s’accompagne le plus souvent par une mauvaise haleine et des signes généraux : fièvre, maux de tête, malaise, perte d’appétit, insomnie…
  • La palpation de la gencive en regard de la dent concernée fait très mal, vous pouvez observer un œdème apparent et parfois même la présence d’une fistule d’évacuation de pus (dans ce cas, on est sûr à 70% que c’est un abcès dentaire).
  • Pour finir, nous ne pouvons certifier à 100% la présence d’un abcès que par la présence d’une radiographie (rétro-alvéolaire ou éventuellement une panoramique). Cette dernière nous renseignera sur l’état des tissus qui avoisinent, la dent surtout au niveau de son apex (sa partie terminale).

Ce qu’il faut faire lorsqu’on suspecte un abcès dentaire ?

  • La première chose qu’il faut absolument éviter lorsqu’on suspecte un abcès dentaire, c’est de prendre des anti-inflammatoires ! Cela risque d’aggraver la situation en provoquant un accident cellulaire, qui va s’étendre vers les joues et la face en provoquant des troubles très grave, où vous serez obligé de subir un traitement fort déplaisant, consistant souvent à la réalisation d’une incision de la peau au niveau du visage ou du cou. Vous l’aurez compris, les anti-inflammatoires sont interdits.
  • Le traitement médicamenteux consiste en la prise d’antibiotiques (Clamoxyl  ou Amoxicilline en général. Le mieux dans ce cas est de prendre un comprimé le jour et un autre la nuit à des heures fixes et cela pendant environ 10 jours sans interruption. Sinon, vous risquez d’avoir une résistance et ne plus répondre à ce médicament qui très efficace et difficilement remplaçable) et d’antalgiques (faibles comme le Doliprane, ou bien un peu plus forts si la douleur persiste comme le Tramadol. Ce dernier est un antalgique morphinique faible, ayant des risques de dépendance). En cas d’allergies, veuillez consulter un dentiste pour une prescription plus adaptée.
  • Après 10 jours (la durée nécessaire pour la prise d’antibiotiques) vous devez absolument consulter un dentiste afin qu’il traite la dent atteinte. Attention, ne reportez pas votre consultation, l’abcès dentaire non traité peut s’aggraver vers des pathologies plus graves. Ne pensez pas qu’une fois la douleur calmée, vous serez sorti d’affaire, les médicaments sont seulement destinés à soulager votre douleur non à traiter votre abcès.
  • Le dentiste va vous prendre en charge en vous offrant le traitement adéquat, à savoir un drainage (l’évacuation de la collection purulente par la dent ou par la gencive) si ce dernier n’a pas été fait automatiquement par fistulisation, ainsi qu’un traitement consistant à bien nettoyer et désinfecter votre dent des bactéries. Parfois, selon le cas, l’extraction s’impose.
  • Après quelques jours, vous remarquerez la disparition des symptômes généraux mais aussi locaux. Il n’y aura plus de douleurs et votre dent sera saine.

Comment éviter la réapparition d’un abcès dentaire ?

En effet, une forme subaigüe peut survenir, c’est-à-dire la réapparition d’un abcès au niveau de la même dent. Afin d’éviter cela, vous devrez :

  • Avoir une hygiène buccale stricte avec un brossage dentaire quotidien et un bain de bouche à base d’antiseptique régulier (1 ou 2 fois par semaine).
  • L’utilisation du fil dentaire permet d’éliminer l’entassement des aliments et des bactéries entre les dents.
  • Un contrôle périodique chez votre dentiste vous permet d’évaluer l’état de votre dent et de maintenir un bon pronostic au long terme.

Migraine que faire : comment faire pour s’en débarrasser

Vous avez souvent mal à la tête après avoir...

Cystite que faire : comment éviter la cystite

Appelée une cystite dans le jargon médical, cette dernière...

Comment soigner une gorge irritée : comment soigner les douleurs de gorge ?

Pendant la période de froid, nous sommes tous confrontés...

Rétention d’eau que faire : comment en finir avec le gonflement

Qui n’a jamais entendu parler des problèmes de rétention...

Gastro-entérite que faire : les causes derrière la maladie qui vous cloue au lit

Vous ressentez depuis quelques heures une fatigue extrême, des...

Comment soigner une otite : nos conseils

Parmi toutes les maladies qui peuvent atteindre la sphère...

Chute de tension que faire : tout ce qu’il faut savoir

La chute de tension n’est autre que la baisse...

Comment soigner un orgelet : conseils et astuces

Il n’est pas bien rare qu'on soit sujet à...

Comment soigner une ampoule : conseils et soins

Vous êtes un fervent passionné de la randonnée et...

Schizophrénie que faire : quelles en sont les causes ?

La schizophrénie est un trouble mental grave, qui survient...

Ulcère variqueux que faire : comment apparaît-il ?

L’ulcère variqueux est une lésion chronique de la peau...

Comment soigner un panaris : remèdes et soins naturels

Il arrive parfois qu'une bactérie se faufile au sein...

Infection urinaire : Le guide de A à Z pour tout comprendre

Vous avez l’impression de souffrir d’une infection urinaire ?...

Comment guérir la toux : les remèdes de grand-mère

La toux est un phénomène qui se produit lorsque...

Comment guérir la grippe : nos conseils santé

Ah l'été est fini, adieu plage et soleil, l'automne...

Comment soigner une tendinite : nos conseils

Dans la vie de tous les jours, nous sommes...

Crise cardiaque que faire : les gestes de premier secours

En réalité, la « crise cardiaque » est le...