Quelle voiture faut-il pour être chauffeur privé en seine et marne ?

peinture raptor pas cher

L’incroyable expansion des vocations pour pouvoir espérer être chauffeur privé en Seine et Marne n’est toujours pas retombée, bien au contraire : c’est un département Français qui croule sous les demandes pour acquérir le fameux macaron rouge officialisant le poste tant attendu de chauffeur privé. Prix des chauffeurs traditionnels pas forcément abordables pour tout le monde, baisse du pouvoir d’achat, prix du carburant qui a explosé en quelques années, taxes toujours plus conséquentes, crise Covid19 : la demande n’a fait que croître dans l’hexagone. Les révélations de vocations qui ont pu se faire à la suite de reportages, avec le bouche-à-oreille, l’envie de se mettre à son compte ou d’être sous la bannière des fameuses plateformes de VTC et le tourisme croissant dans le pays : de bonnes raisons pour que beaucoup choisissent la voix de chauffeur privé en Seine et Marne.

Et la voiture, dans tout ça ?

La voiture est forcément l’outil de travail du Chauffeur privé en Seine et Marne, mais aussi son bureau roulant, puisque le chauffeur privé passera la grande majorité de sa journée dans son véhicule (souvent plus que chez lui, pour certains). Posséder une voiture confortable est donc une nécessité absolue pour ce professionnel de la route qu’est le chauffeur livreur, mais aussi pour ses clients, qui ont besoin d’espace, de confort, d’options (climatisation, sièges réglables, coffre volumineux pour les bagages, prises USB pour recharger les appareils nomades, radio avec système audio de haute qualité pour écouter la radio s’ils en ressentent le besoin, bonne insonorisation pour passer un agréable moment en compagnie du chauffeur privé).

La fiabilité du véhicule – un éventuel contrat de maintenance – voire de Leasing – une excellente assurance – ne seront pas de trop pour rassurer le professionnel tout en assurant ses arrières en cas d’avarie ou tout autre problème technique. À ce propos, le chauffeur privé pourrait se prémunir tout seul en ayant de bonnes connaissances mécaniques pour réussir à se débrouiller tout seul sur des pannes relativement basiques. Pour ne pas être bloqué et bloquer son client pendant une course (ce qui pourrait être regrettable en cas de transports avec un horaire précis ou un rendez-vous important à honorer).

Type de véhicule et options.

Concernant le type de véhicule approprié, une berline ou un grand SUV toutes options pourraient convenir pour pratiquer ce métier, avec un moteur solide, peu énergivore et polluant. Pour ne pas impacter le budget carburant, ni se retrouver bloqué le jour-où la vignette est demandée par temps d’air pollué. Pour avoir le droit de circuler dans les villes qui sélectionnent les moments où il faut réguler la circulation en l’alternant. Bien entendu, des moteurs coupleux, un système de start & stop qui arrête le moteur au feu / pendant les bouchons et redémarre le véhicule en avançant pourrait être pertinent. Au même titre qu’une boîte automatique, capitale lorsque l’on conduit énormément et que les centres villes sont le quotidien du chauffeur privé, surtout en Seine et Marne.

Jean Deluc
Voyages et mécanique sont mes passions. Parlons grosses mécaniques, huile de moteur et cylindres, ensemble ! Mais aussi de bricolage, de jardinage et de divers sujets.

Laisser une réponse

*

*